« NE…PAS… » dans les Préceptes Reiki

(trad. B. Urbain)

Les Préceptes sont les fondations même du Reiki :

Ne te mets pas en colère

Ne t’inquiète pas

Sois reconnaissant

Sois fidèle à ton chemin et à ton être

Montre de la compassion pour toi et les autres.

Souvent les gens n’aiment pas les mots « ne pas » dans les Préceptes et commencent à modifier les deux premiers Préceptes pour qu’ils disent ce qu’ils veulent entendre, avec des mots qui peuvent sembler plus positifs. Mais le « ne pas » est vraiment important dans les enseignements de Mikao Usui.

Le « NE PAS » est aussi un enseignement très commun dans les pratiques spirituelles japonaises. La merveilleuse citation ci-dessous le montre bien :

« dans le bouddhisme nous utilisons les mots « non » et « ne pas » pour montrer que rien n’a d’existence séparée, que tout est interconnecté et est produit par une co-création interdépendante. » Dainin Katagiri, Each Moment is the Universe.

Le mot « ne pas » nous révèle donc que tout est interconnecté. Ce n’est pas si évident à constater au premier abord, mais songeons à ceci : lorsque nous sommes en colère, cela aura un impact sur tout le reste et c’est tout aussi vrai avec l’inquiétude. Colère et inquiétude altèreront la façon dont nous voyons les événements, les gens, notre monde et nous-mêmes, et affectera tout autant la façon dont nous présentons nous-mêmes aux autres – ce qui est la façon dont ils nous verront – et cela aura aussi un impact sur nos actes. 

Il est tout aussi vrai que c’est à travers l’interconnexion que nous devenons en premier lieu fâchés ou inquiets ! La colère et l’angoisse n’existent pas dans le vide et n’apparaissent pas tout à coup. Elles surviennent à cause d’autres éléments interconnectés. En d’autres termes, ce qui se passe juste maintenant se passe à cause de d’événements passés et sera aussi en partie la cause d’événements futurs.

C’est comme cela que les mots « ne pas » nous aide à comprendre que tout est lié et que la colère et l’inquiétude ne viennent pas de nulle part.

Dans le bouddhisme, ceci est magnifiquement exprimé dans cette stance :

Quand c’est, c’est.

Ce qui arrive arrive.

Ce qui n’est pas n’est pas.

Ce qui cesse cesse. 

C’est un enseignement très important au cœur des Préceptes qui est aussi relié aux mantras et aux symboles de la Méthode du Reiki(*). 

Au sens le plus profond « ne pas » nous aidera donc à voir que notre petite personne – notre ego – est aussi façonné par cette interconnexion. Et cela, à son tour, nous aidera à dévoiler notre « Nature Originelle» . Lorsque nous laissons filer notre petite personne – notre ego – alors il n’y a pas de « ego » qui puisse devenir en colère ou inquiet.

Dès lors, en rejetant le « ne pas » nous commençons à nous priver d’un très important enseignement et outil que Mikao Usui a mis dans sa « Méthode » (Ryoho) pour nous aider à nous souvenir de notre « Nature Originelle».

Certaines personnes viennent avec l’argument que si vous dites « ne regarde pas l’éléphant rose », vous allez justement commencer à y penser à cause du « ne pas ». Or, c’est exactement le but !

Lorsque nous disons « ne pas », nous commençons à nous focaliser sur notre colère ou notre inquiétude, ce qui veut dire que nous pouvons agir à ce sujet ! Si nous ne savons même pas que nous sommes en colère ou angoissé, alors nous ne pouvons rien y faire.

Donc « ne pas » nous rend conscient de notre colère ou de notre inquiétude, et nous pouvons alors faire quelque chose à ce sujet.

Si nous posons un petit sparadrap sur notre colère ou notre angoisse, parce que nous ne voulons pas y faire face - souvent parce que nous préférons «ignorer» ou ne pas «nous appesantir» sur ces sentiments désagréables - nous continuerons à nous mettre en colère et à nous inquiéter pour le reste de notre vie.

Nous devons aussi comprendre que les Préceptes ne sont pas des affirmations. Les Préceptes sont des instructions. Ils nous disent comment vivre notre vie et pour cela nous commandent d’explorer notre colère ou notre angoisse, afin de pouvoir les couper à la racine. 

Un autre point intéressant est que, en employant le « ne pas » dans les Préceptes, Mikao Usui révèle qu’il a basé ses Préceptes sur des enseignements bouddhistes.

Comme dit plus haut, le mot « ne pas » dans les enseignements spirituels japonais indique une création interdépendante. Dans son livre «"The Heart of the Buddha's Teaching - The Two Truths", Thich Nhat Hanh met en évidence que tous les enseignements du bouddhisme sont basés sur une « co-émergence »( une co-création) interdépendante.

Donc si nous voulons vraiment comprendre les enseignements de Mikao Usui, alors il vaut mieux ne pas du tout changer les Préceptes. Mieux, en approfondissant, les enseignements, explorons les par la méditation quotidienne sur les Préceptes, afin que, grâce à cette pratique continuelle, nous puissions révéler notre Nature Originelle.

(*) Frans Stiene parle en anglais du « System of Reiki ». C’est le Ryoho qui « rassemble les Préceptes, les méditations, les soins par imposition des mains, les symboles/mantras et les Reijus, qui nous aident à révéler notre vrai moi, notre grand et brillante lumière ».


Share/Bookmark

Topics

Related Articles

entry border
Comments
  1. There are no comments for this entry yet.
Leave a Comment

Fields that are marked with »*« are required.